6 astuces pour accompagner la colère de son enfant avec bienveillance

Chaque enfant traverse des phases de colère, plus ou moins intensives, exprimées d’une manière qui lui est propre. La colère est générée par une frustration, un besoin qui n’est pas comblé, que l’enfant exprime par des cris, des hurlements ou encore des pleurs. Certains enfants peuvent être violents lors d’une crise de colère.

Qu’est-ce qu’une crise de colère ?

Tout d’abord, sachez qu’un enfant ne peut pas gérer ses colères seul : son cortex préfrontal n’étant pas arrivé à maturité, c’est son cerveau émotionnel qui prend le dessus lors d’une crise. Il est donc important que vous accompagniez votre enfant pendant sa colère afin de l’aider à la comprendre et lui permettre d’exprimer son besoin. Sa colère doit être entendue, mais c’est à vous de l’aider à la canaliser. Le fait d’ignorer sa colère, voire de la réprimander, ne ferait qu’empêcher l’enfant de s’exprimer et donc fuir le problème. Une attitude qui aura des conséquences négatives tôt ou tard.

Il est de coutume de dire de ne pas faire aux autres ce que l’on ne souhaite pas que l’on nous fasse. Cet adage représente parfaitement l’état émotionnel de l’enfant lors d’une colère. En effet, si nous réprimandons ou ignorons sa colère, sa réaction sera la même que si une personne nous empêchait de nous exprimer. C’est alors le sentiment que notre colère a été ignorée qui nous envahit, il en est de même pour l’enfant. Une attitude qui entraine une détérioration de la relation qui nous avons en tant que parents avec nos enfants.

Afin de vous aider au mieux à gérer les colères de votre enfant, retrouvez quelques astuces que nous vous partageons.

Le vocabulaire des émotions

Vous pouvez aider votre enfant à comprendre sa colère grâce à un vocabulaire des émotions. Un support, comme un livre ou une affiche, peut être utilisé afin de mettre à l’écrit les différentes émotions. Ainsi, l’enfant peut décrire, en utilisant divers mots, son état émotionnel, et analyser celui des autres. De plus, il est possible d’aller plus loin en listant les différents degrés de la colère avec des mots simples : « pas content », « contrarié », « ennuyé », « mécontent », etc…

Un outil simple qui permet à l’enfant d’exprimer avec ses propres mots ce qu’il ressent. N’hésitez pas à encourager votre enfant à exprimer comment il se sent chaque jour.

L’écoute

L’un des points importants dans la gestion de la colère de l’enfant est de l’écouter et s’intéresser à ce qu’il vit durant ce moment. Il faut parvenir à aider l’enfant à expliquer sa colère en l’interrogeant sur les raisons que le rendent mal. Ainsi, une fois que l’émotion de l’enfant est décrite, vous pouvez l’accompagner dans la compréhension de cette dernière.

En effet, nous ne voyons que la colère, sans savoir ce qui se cache derrière. D’où l’importance d’en connaître la raison en lui demandant de s’exprimer. Vous pouvez l’aider en lui posant des questions simples : « Pour quelle raison es-tu fâché ? », « Tu es en colère parce que… » etc.

L’expression de la colère par le dessin

Une autre manière d’aider l’enfant dans sa colère est de lui proposer de l’exprimer par écrit. Equipé d’un stylo, d’un crayon ou encore d’un feutre, l’enfant peut alors dessiner sa colère sur une feuille blanche ou un autre support adapté. En tant que parent, vous accompagnez votre enfant en le guidant par des questions : « Ta colère est de la même taille que cet objet, cet objet ou cet objet ? » (sachant que chaque objet ira du plus petit ou plus grand).

Cette méthode est simple pour aider votre enfant à exprimer sa colère et l’intensité de cette dernière.

Le bocal à colère

C’est à l’aide d’une bouteille bien fermée, dans laquelle vous aurez disposé de l’eau avec des paillettes, que l’enfant va pouvoir évacuer sa colère. Le but est facile : l’enfant secoue la bouteille, une fois la crise terminée, il peut regarder les paillettes virevolter. Un mouvement décroissant qui évoque l’état émotionnel de l’enfant lors de sa colère : d’abord très énergique, puis plus doux lors de la fin de la crise.

L’enfant comprend sa colère, et apprend au fur et à mesure à la canaliser.

La boite à cris

Cet outil concerne toute la famille : chaque membre est invité à exprimer son mécontentement dans la boîte en criant dedans. Le fonctionnement est simple et ludique : lorsque l’enfant est en colère, il prend la boite, crie dedans et s’empresse de refermer le couvercle pour que les cris ne s’échappent pas. Ce mécanisme est aussi valable pour vous, en tant que parent, lorsque vous vous sentez énervés.

Une fois la boite à cris remplie, n’oubliez pas de proposer à votre enfant d’aller ensemble vider la boite afin de jeter les cris à l’extérieur.

Le coussin de colère

Une technique pour évacuer la colère de l’enfant est de lui proposer un objet symbolique. Cet objet aura la fonction d’accueillir l’énervement de l’enfant. Vous pouvez accompagner votre enfant en lui apprenant des gestes simples, inspirés du yoga, pour qu’il puisse déverser sa colère. Ainsi, les deux mains jointes levées en l’air, l’enfant prend une inspiration puis baisse ses deux mains sur l’expiration. Cela permet de contrôler les gestes de colère, qui peuvent être violents.

Un bon moyen de transformer la colère en déchargeant son énergie de façon contrôlée.

Laisser un commentaire sur "6 astuces pour accompagner la colère de son enfant avec bienveillance"

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.


*