Les métiers de la petite enfance : des qualités humaines indispensables

Femme jouant avec un enfant

Si vous avez envie de changer de métier ou entamer des études pour devenir sage-femme, puéricultrice ou exercer un autre métier dans la petite enfance, il est nécessaire d’avoir des qualités innées pour exercer l’un de ces métiers. L’empathie, la dévotion, la patience, la maturité, la discrétion et savoir exercer au sein d’une équipe sont les maîtres-mots de toutes ces professions. Vous allez pouvoir comprendre ici tous ces sentiments et qualités qu’il vous faut avant de vous lancer dans cette branche.

La première des vertus : la patience

En travaillant dans le monde de la petite enfance, et ce, quelle que soit votre profession, vous serez très sollicité(e) et ne compterez plus votre temps. Avant de vous recruter, les employeurs le savent et vous sélectionneront d’abord si vous avez cette patience requise en premier chef pour exercer votre travail correctement. La patience est une vertu reposant sur votre aptitude à vous maîtriser en permanence face à une situation pouvant vous mettre en tension.

Ainsi, c’est la patience qui va vous aider à mieux supporter les cris et pleurs des enfants qui peuvent durer et devenir même incessants dans certaines situations. Les bruits répétés sont aussi des facteurs irritants. Vous devez donc faire preuve d’un self-control en toute circonstance. Sachez également que votre patience sera mise à l’épreuve avec les enfants, mais aussi avec leurs parents respectifs. Votre équilibre et des nerfs à toutes épreuves sont requis pour occuper l’un de ces postes de travail.

L’empathie, une qualité essentielle

Au même niveau que la patience, l’empathie est nécessaire pour exercer un métier dans la petite enfance. L’empathie peut se définir comme la capacité à se mettre dans la peau de la personne en difficulté et de ressentir les sentiments qu’elle génère. Ainsi, lorsqu’une personne travaille avec des petits enfants, elle doit être à leur écoute et répondre à leurs attentes et besoins. Les tout petits ne communiquent pas de la même façon que les adultes. Lorsqu’ils souffrent, il est toujours plus difficile de décrypter certains signes. Il est donc nécessaire de développer cette qualité humaine qu’est l’empathie afin de pouvoir s’adapter rapidement à une situation et réagir vite en conséquence.

La dévotion à l’autre

Ici, on ne parle pas de dévotion religieuse, mais de son extension qui indique qu’une personne est dévouée aux autres. Si vous vous apprêtez à travailler auprès des enfants, vous devrez leur être dévoué(e) car vous devrez rendre service en permanence dans le cadre de votre travail et souvent en dehors des heures légales.

La discrétion, une qualité requise dans le milieu de la petite enfance

Chaque métier en relation directe avec la petite enfance rime avec communication. Vous devez savoir être à l’écoute de l’enfant, mais également de ses parents ou de son entourage. Vous allez vous retrouver souvent face à des circonstances où la discrétion est de mise à cause d’une situation familiale compliquée ou une fragilité de santé qui ne regarde que les personnes directement impliquées et le personnel soignant, le cas échéant. Il va donc falloir pouvoir vous adapter à chaque cas de figure sans montrer vos sentiments ou les exprimer. Sachez aussi que les enfants dont vous aurez la charge ou avec qui vous serez en contact, viennent de milieux très différents. À ce niveau également, il vous faudra faire preuve d’une très grande discrétion.

La maturité : une qualité requise

Chaque poste occupé par un adulte dans les métiers de la petite enfance comporte toujours des responsabilités. C’est à vous de préserver les enfants devant n’importe quelle situation pouvant les mettre en danger. La maturité est donc une qualité requise pour être un adulte responsable de ses actes, gestes et décisions. Cette maturité est également nécessaire pour que les parents aient une entière confiance en vous confiant leur enfant. Avec elle, vous avez la charge de savoir raisonner objectivement, juger de façon rationnelle et avec discernement lorsqu’une situation particulière se présente, car souvent, il faut aussi être très réactif donc responsable de ses propres décisions.

Le travail en équipe, une obligation

Quand vous travaillez dans le secteur de la petite enfance, vous n’êtes pas livré à vous-même et exercez toujours en équipe, et ce, quel que soit votre métier. Si vous êtes auxiliaire, vous travaillerez forcément avec des infirmières et puéricultrices pour le bien-être et le bon développement des petits enfants. Si vous êtes assistante maternelle, il en sera de même ainsi que dans bien d’autres professions.

In fine, si vous vous reconnaissez dans toutes ces qualités, vous pouvez d’ors et déjà songer à vous recycler dans l’un des métiers touchant la petite enfance. Vous pouvez vous renseigner auprès des organismes officiels en ligne qui vous indiqueront les diverses formations existant dans le secteur de la petite enfance. Il existe de nombreux postes à pourvoir chaque année.

Be the first to comment on "Les métiers de la petite enfance : des qualités humaines indispensables"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*